Labyrinthe poétique

Ecrire l’horreur est-il nécessaire? Aborder la souffrance juive par la poésie, n’est-ce pas voir se heurter l’effroyable et ce qui prétend au beau? Des questions stériles que balaie le recueil d’Ilan Braun, qui fait justement du vers et du mot des lieux de mémoire, mais aussi des moyens de s’arc-bouter contre les relents infestés de l’intolérance et de la barbarie. Des camps de désolation, noircis de cendres et à jamais mutiques, à leur antithèse, la Jérusalem riante et parcourue d’allégresse, des litanies aux chants de gloire, entre pleurs et aliyah, une œuvre qui tire son sublime de sa confrontation à l’ignoble.
Il y a de l’insoutenable dans ce "Labyrinthe poétique". Et comment pourrait-il en être autrement au vu de l’histoire? Comment pourrait-il en être autrement quand le Minotaure antisémite veille encore? Quand mort et folie humaine jaillissent à chaque coin d’un dédale qui cherche pourtant la lumière, l’apaisement, l’ombre protectrice du Créateur… Aussi sont-ce un élan quasi mystique et une volonté de percer l’opacité de l’absurdité, d’abattre les répétitions de l’histoire, qui tendent ces linceuls pour les disparus ou ces suppliques à Dieu.

200 pages  -  ISBN : 9782748347746  -  Poésie > Commander le livre

La Grande Première

C'est en effet une grande première! Ou devrais-je dire "un grand premier" puisque j'évoque ici mon premier recueil de poésie? Je ne sais pas vraiment mais qu'importe puisque je désire simplement m'exprimer ici sur ce fait "monumental": la sortie de mon "Labyrinthe poétique".
Je sais, je ne suis pas le premier poète se trouvant dans cette merveilleuse situation! et alors? Eh bien, pour être franc, je ne suis pas encore habitué à être (enfin) un "auteur" presque confirmé! J'attends naturellement les commandes, par dizaines, et même par centaines d'exemplaires, qui devraient être dûment "autographés"?
Et mes interviews dans la presse nationale? et à la Télé? Bon, ça ne presse pas, mais je vous le dis, je suis parfaitement prêt à affronter les flashes et les questions même les plus perfidement indiscrètes. Genre "mais à quel âge avez-vous écrit votre premier poème? Nous avons entendu un témoin parler de cinq ans et demi ou six!"
Je ne confirmerai, ni n'infirmerai.. je tiens tout de même à la pudeur de mes jeunes années.
Tout cela pour vous dire, cher et trés éventuel lecteur-visiteur-acquéreur et si potentiellement ami de la poésie; que je suis prêt à (presque) tout pour vous faire acheter mon ouvrage!
Un avertissement cordial: mes poèmes ne sont ni tristes, ni dramatiques, ils évoquent simplement la vie et la mort, la joie, l'espérance et leurs contraires, des cousins éloignés? La guerre, la Shoah? du passé que l'on voudrait mettre au placard? Oui, pour certains mais pour ceux et celles qui possédent encore un coeur, une âme.. pas que du passé, mais du présent et même du futur! J'aime à croire qu'il y a encore quelque espoir à vivre et à aimer..
Et Vous?
Merci, futurs-es Amis-es Lecteurs-Lectrices pour votre patience angélique!
Votre Auteur favori
Posté le 02/07/2009 06:22:08 3 commentaire(s)
Laissez un commentaire
Votre nom ou pseudonyme * :
Votre e-mail * :
Votre message * :

* Champs obligatoires.